In voyages

Ariège – Col de Pailhères

Hello tout le monde

Je suis retournée quelques jours m’oxygéner en Ariège chez ma maman pour la fin du mois d’août. Ma maman n’habite plus à Foix, mais à Ax-les-thermes désormais. Elle est à deux pas de la station Ax3domaines où cet hiver j’avais pu prendre quelques leçons de ski. Il me tarde d’ailleurs cet hiver pour aller y faire des raquettes, j’avais vraiment apprécié cette activité. 

J’ai donc fait ma valise, pris des billets de train pour mon toutou et moi, pour partir et m’éloigner de Bordeaux, qui même si j’aime énormément cette ville, me sature et ne m’inspire plus trop en ce moment. J’ai cet avantage de pouvoir travailler d’un peu partout du moment que j’ai accès à une bonne connexion internet.  En parlant des billets de train, les billets pour les chiens ne sont pas donnés et notez également qu’il faut prévoir d’être muni d’une muselière pour les chiens de plus de 13kg. En effet lors de ma première correspondance jusqu’à Toulouse, je n’ai pas été embêtée, mais lorsque je suis montée avec Oslo dans le ter, le contrôleur m’a bondi dessus en me demandant si j’avais une muselière sur moi et ainsi il m’a obligé à lui mettre durant tout le trajet. Je trouve cela triste, c’est effectivement obligatoire dans les trains pour les chiens de plus de 13kg, or  cette « obligation » de la part de la SNCF est mal pensée. Mettre une muselière à un chien comme Oslo c’est le faire passer auprès des passagers pour un chien méchant, alors qu’il ne l’ai pas pour un sou. Cette obligation devrait être valable exclusivement pour les chiens de catégorie, autrement dit chien de garde ou de défense… 

Durant ce court séjour, ma maman nous a emmenés au col de Pailhères non loin de chez elle, ce jour là, le ciel était chargé, mais c’était tout de même somptueux. Oslo s’est régalé d’eau croupie et de caca de vaches 😀 ! Je l’avais lâché pour qu’il puisse gambader tranquillement et j’ai constaté que j’avais encore quelques difficultés avec le rappel naturel. Je n’arrive pas à siffler  et lorsque je suis avec Nico, quand il le siffle Oslo réagit assez rapidement. Ma voix n’ayant pas franchement un ton franc et sévère, je peine parfois à me faire écouter, mais je ne baisse pas les bras, ce petit ado sur pattes, monté sur ressorts ne m’aura pas comme ça !  🙂 Je suis obligée d’élaborer des techniques pour l’appâter et c’est parfois assez comique. 

J’ai adoré le prendre pour modèle dans ce cadre montagneux, je vous laisse découvrir la série et je vous dis à bientôt ♥ 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Aude
    6 septembre 2018 at 22 h 34 min

    Wahou j’adore cette série de photos ! Les contrastes de la montagne sont magnifiques <3
    J'espère que ce séjour t'auras fait du bien,
    Bon courage pour la reprise à Bordeaux 🙂

  • Leave a Reply