In Autres/ HUMEUR/ Lifestyle

PHOTOGRAPHIE : De la passion au métier

Hello vous,

Il n’y a pas si longtemps, je vous avais demandé sur Instagram, si vous aimeriez que j’aborde par ici, un sujet qui me tient à coeur, me passionne et m’anime depuis des années. Ce sujet, n’est autre que mon métier, il fut ma passion, mon objectif ultime, pendant longtemps, puis avec le temps, j’ai pu en faire mon métier.fd8a0859fd8a0870
Dans ce billet, j’ai décidé de vous expliquer d’où m’est venu ce rêve fabuleux et cette ambition audacieuse, car qu’on se le dise, aujourd’hui le marché de la photo est un secteur clairement bouché. Faute à l’air du  numérique vous me direz et  l’extinction de l’argentique.  Et oui souvenez-vous, pour ceux qui ont mon âge et plus la pellicule que nous placions dans notre appareil photo. Appareil, qui ne permettait pas de visualiser la photo après sa prise. C’est pourquoi, nous réfléchissions à deux fois avant d’appuyer sur le bouton. C’était le temps où nous attendions patiemment que les 27 prises soient réalisées afin d’apporter cette précieuse à notre Photographe ! Ces photos se méritaient, on les attendait avec impatience et une fois les avoir contemplées, on les plaçait soigneusement dans un album photo.

À l’époque où j’ai découvert la photo, j’avais alors 5/6  ans, ma grand-mère m’offrait alors mon tout premier appareil photo, un Fisher Price à pellicule donc. J’aimais déjà prendre des photos, surtout mes peluches, faute d’avoir des modèles attitrés. Ce sont mes parents qui n’étaient pas très contents, j’avais tendance à gaspiller un bon nombre de photos. Je plaçais mes peluches, mes lumières, bref, je jouais à la photographe, comme certains jouaient au médecin.fd8a0883 fd8a0897

J’ai longtemps continué à utiliser cet appareil, le numérique à commencé à se développer, mais cela coûtait encore trop cher . Je m’amusais avec l’appareil photo de mon papa qui s’était acheté pour l’époque un super appareil photo numérique.

Ce n’est qu’à l’âge de 14 ans, qu’avec mes sous de Noël, je me suis achetée mon tout premier compact numérique, quand j’y repense il était vraiment nul, mais c’est avec lui que j’ai commencé à vraiment aimer prendre des photos. Mon chat, mon lapin étaient mes seconds modèles (après les peluches). J’ai photographié tout et n’importe quoi… Je tenais même un blog (un skyblog, on ne rigole pas!), j’y postais mes photos. Puis un an et demi plus tard il est tombé en panne et j’étais bien triste. Je n’avais qu’une envie, c’était d’en avoir un autre, mon père avait remarqué que c’était une activité qui me passionnait, et quitte à en avoir un nouveau, autant passer au Réflex !
fd8a0876fd8a0864

C’est alors, qu’en septembre 2009, j’avais mon tout premier réflex entre les mains. C’était un D5000 Nikon. J’étais tellement heureuse de l’avoir. c’est à cette époque que j’ai essayé plein de choses, je saoulais les copines avec mes photos, et c’est à ce moment que je me suis dit, je veux être photographe. Je me souviens, même que ma prof d’art plastique, m’autorisait à faire mes TP, en version photo parfois. Mon père se servait souvent de l’appareil pour les punitions, vous imaginez, quel superbe moyen de pression il avait ! Figurez-vous qu’une fois, il m’a laissé l’appareil photo, mais il m’avait retiré sans que je m’en rende compte, mes deux batteries, la bête fonctionne beaucoup moins bien sans alimentation n’est-ce pas? !

J’étais alors en troisième, le moment où il est temps de se décider, quel choix d’orientation? Ma mère était prête à me suivre, sur ce choix, mon père beaucoup moins. Il avait peur, peur que je ne trouve pas ma  place sur le marché. J’ai donc fini par partir en seconde générale à contre coeur, car moi j’aurais souhaité intégrer une classe de photo en lycée professionnel. Mon dossier n’était pas au dessus de la pile, mon proviseur à l’époque n’était pas favorable pour ce choix, et avait insisté sur le fait que j’avais les capacités de partir en général.fd8a0871 fd8a0866

Je suis donc arrivée en général, avec une motivation proche de 0 et un gros poil dans la main. J’ai commencé à faire mes premiers « vrais shooting » avec les camarades de classe, les filles que je trouvais jolies dans mon lycée. Puis arrivé au mois d’ avril, ma maman avait été convoquée par la proviseur du lycée, en nous expliquant, que mes notes étaient insuffisantes et que je ne mettais aucune volonté. Je lui ai alors expliqué ce que je voulais faire. Après un échec en voie générale, car oui être le cul sur une chaise, moi c’était pas mon truc. Je voulais travailler. Il me restait plus que l’option apprentissage. Ma proviseur m’avait donné 48h pour trouver un stage dans la photo, afin de trouver un potentiel maître d’apprentissage, précieux sésame pour entrer en CAP Photo. Moins de 24H après, j’avais mon stage, dans l’un des plus gros magasins de vente de matériel photo de France à Bordeaux.

À la fin de mon stage, mon maître de stage, m’expliqua qu’il était content de moi, mais qu’il ne pouvait pas me donner l’assurance de me prendre. Je suis donc partie en vacances, sans savoir où j’allais, sans dire à mon père que j’allais arrêter le lycée, je voulais être certaine d’avoir ma place au sein de cette entreprise. Je me suis alors déplacée, encore et encore à l’entreprise, en montrant à quel point je voulais cette place. Puis ce n’est qu’en août, que mon patron m’a téléphoné pour me dire que je n’avais plus qu’à venir signer mon contrat d’apprentissage, j’étais PRISE !

fd8a0907fd8a0851 fd8a0880Quel soulagement, je l’ai donc annoncé à mon papa, ça a été difficile à accepter, mais il croyait en moi. Je suis alors partie pour 2 ans, j’ai obtenu mon CAP à mes 19 ans. Je faisais d’ailleurs partie de la dernière classe de CAP, depuis ce diplôme n’existe plus. Assez dépassé, puisque j’y ai appris principalement l’argentique, la prise de vue à la chambre noire, le tirage des photos en laboratoire et heureusement du numérique ! Enfin à mes 21 ans j’ai eu mon BTM, qui est un diplôme délivré par la chambre des métiers. Il permet de se mettre à son compte. J’ai réalisé l’intégralité de mon apprentissage dans la même boîte chez Image Photo Panajou à Bordeaux. Je remercierai jamais assez mon ancien patron de m’avoir prise. Il m’a d’ailleurs gentiment poussé à prendre mon envol. À la fin de mon apprentissage, j’aurais aimé qu’il me garde. Je me souviens qu’il m’avait expliqué que si je restais, dans 20 ans j’y serai encore, sans possibilités d’évolution. J’avais peur de me lancer, mais je n’ai pas eu d’autre choix que de l’écouter.

Alors aujourd’hui, j’ai toujours du mal à vivre avec l’idée que mes revenus ne sont pas fixes et incertains, c’est effrayant parfois de se dire qu’on est « patron » d’ailleurs je ne réalise même pas, mais ce que je sais c’est que mon boulot n’est pas ennuyant, il est plein de surprises (même si j’ai du mal avec ça), il est aussi incertain, mais j’ai pris le risque de me lancer là dedans parce que j’aime ce métier plus que tout au monde. J’ai toujours dit que même si je devais manger des patates pour pouvoir vivre de mes images, je le ferai.fd8a0906 fd8a0902 fd8a0912 fd8a0849 fd8a0848

Je porte :

Jupe et Haut Promod

Chaussures : Mineilli (collection Automne/ Hiver 2014)

Montre Daniel Wellingthon

Manteau Zara (Nouvelle collection 2017)

Chaussettes Calzedonia 

Avant je n’avais pas de rêve, mais je crois qu’en écrivant ce billet, je pourrais vous en citer un, ça serait celui de parcourir le monde avec mon appareil photo (et mes running hein, faut pas déconner ! :D)

C’est un métier incertain avec la conjoncture actuelle, mais créatif, j’aime l’idée de capturer l’instant, mettre en valeur un produit, un paysage et une personne…

Je ne sais pas où je serai dans 10 ans, mais même si ça ne fonctionne pas, au moins j’aurais tenté l’aventure… !

Ce billet est un peu long et à la fois très personnel 🙂

J’ai hâte d’avoir vos retours ♥

Merci Pauline pour ces photos <3 

(Et oui ce n’est jamais la même personne qui me photographie hihi)

Petit look en civil, je vous avais dit que j’en ferai plus souvent, surtout qu’il y a bien longtemps que je ne me suis pas sentie épanouie comme en ce moment, pourvu que ça dure 😉 !

Les photos ont été prises dans le même lieu que la fois passée car il y avait bien trop de monde samedi en ville 🙂

You Might Also Like

30 Comments

  • Reply
    Caro
    22 janvier 2017 at 19 h 59 min

    Bravo d’avoir eu le courage de te lancer dans cette aventure ! Et l’article était bien écrit ! 😉

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 41 min

      Coucou Caro,

      Merci infiniment pour ton retour, ainsi que ta visite 🙂

  • Reply
    Pauppy
    22 janvier 2017 at 21 h 08 min

    Un article qui te ressemble. Et même si j’apprends à chaque moment passes à tes côtés. J’en apprend encore aujourd’hui dans ce joli article. Ce fut un plaisir de faire la photographe d’un jour pour toi ❤

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 43 min

      Coucou Pauline,

      Hihi, toi qui me connaît sous les deux interfaces, en vrai et derrière un écran, tu es sans doute l’une des personnes les plus aptes à pourvoir en juger 🙂 Je te remercie infiniment pour c’est jolies photos, c’est pas souvent que je satisfaite quand on me photographie 🙂 À vendredi !!!

  • Reply
    Romy
    22 janvier 2017 at 21 h 13 min

    Merci de partager ton ressenti avec nous !
    Tu es une source de motivation pour moi depuis des mois ( années ? ) en terme de sport & food, mais là tu me donne un vrai coup de fouet en matière d’ambition & d’accroche. Je suis en plein questionnement sur mon futur travail et c’est une phase un peu difficile car je sors de mon école dans moins d’un mois….
    Bonne continuation 😀

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 46 min

      Hello,

      Je le dis et le répète, je suis madame tout le monde, avec ses qualités et ses défauts. Mon parcours n’est pas bien fou, mais ce que je sais c’est ma volonté dans la vie m’aide beaucoup à avancée et ça c’est valable aussi bien pour le sport, la vie personnelle et le travail. C’est pour ça, que je n’hésite pas à diversifier mes posts et ne pas vous parler toujours de sport uniquement 🙂 Je suis ravie que ça t’ai plu.
      Que fais-tu comme études?

      Merci à toi <3

      • Reply
        Romy
        5 février 2017 at 13 h 06 min

        Je suis à l’école Nationale des Douanes. Gros changement de carrière pour moi après 5 ans d’armée, l’adaptation est parfois difficile.

        • Reply
          Amélie Tauziede
          22 février 2017 at 11 h 07 min

          Hello Romy,

          Ah oui effectivement, je n’en doute pas 🙂

          J’espère que tu vas y trouver ta place !

  • Reply
    POPPI
    22 janvier 2017 at 21 h 16 min

    Bonsoir Amélie
    On en apprend un peu plus sur toi avec ce bel article.
    Je te souhaite de continuer à t’épanouir dans ta passion, ton travail aussi longtemps que possible et que cela t’apporte de belles opportunités, de belles découvertes et que tu puisses en vivre sereinement.
    En tout cas, moi je me réjouis toujours de tes jolies photos 🙂 (même quand elles sont prises par qqn d’autre !!)
    Tu es toute jolie comme ça, ça change des tenues de runneuses 😉
    Bises <3

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 51 min

      Hello Pauline,

      Oui c’est vrai, petit à petit, je vous livre des bouts de mon histoire 🙂
      J’aime bien écrire ce genre d’article aussi, bien que ça soit plus compliqué de se parler de soi, que d’expliquer ce qu’est le « drop » d’une chaussures n’est-ce pas? 😀
      Hihi, ici vu que en quelque sorte c’est moi le modèle, je ne peux pas me photographier, du coup, je dois toujours faire appelle aux copains et copines, ainsi que la famille. #lablogueusequinapasdemecpourlaprendreenphoto 😀 Je rigole, mais c’est vrai que c’est une contrainte. À ça c’est sûre, j’ai même reçu un mail la fois passé pour me dire que c’était très curieux de me habillée en civil haha ! Et pourtant je suis loin de passer ma vie en tenue de sport 🙂 Bref je papote trop !!

      En tout cas toujours un plaisir de lire tes messages, je te souhaite une belle semaine ma belle <3

  • Reply
    Marionm
    22 janvier 2017 at 21 h 21 min

    Super article. Tu es une passionnée et c’est ce qui te fait avancer. Continue à nous faire rêver avec tes magnifiques photos

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 39 min

      Hello Marion,

      Hihi c’est gentil, merci pour ton retour 🙂
      Belle semaine !

  • Reply
    teclo
    22 janvier 2017 at 21 h 42 min

    Merci de nous avoir raconté ton parcours ! Très intéressant !

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 39 min

      Hello Claire,

      Merci à toi pour ta visite 🙂

  • Reply
    Morgane - Noobies
    22 janvier 2017 at 22 h 03 min

    Hello, super intéressant. Qu’est ce que tu utilises comme appareil désormais ? Et les photos que tu vends sont celles qui sont sur insta ou tu as d’autres styles ? J’ai toujours trouvé tes photos d’une qualité supérieure, on sent la recherche, l’oeil du photographe. Je comprends mieux maintenant !!! Et je comprends au combien quand tu dis je préfère manger des patates et vivre de ma passion. C’est une telle chance de pouvoir vivre de ça ! Je te souhaite de réussir.

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 11 h 48 min

      Hello Morgane,

      Ah oui j’avais pas pensée à vous expliquez ces petits détails 🙂
      Pour répondre a ta question, je vends mes photos en ce moment à des clients comme Yumidrinks (mon principal), Dear Muesli, Marcel Bio et d’autres. Donc principalement de l’alimentaire, c’est ce qui me fait vivre, mais je peux aussi gagner ma vie grâce à mon blog. Je fais aussi du portrait mais ça, j’ai beaucoup moins de demande. (j’ai d’ailleurs créer un petit compte, insta « amelie.tauziede.photographe) tu pourras y trouver mes photos portraits)
      Je te remercie pour ton retour en tout cas ça me touche beaucoup !!

  • Reply
    lululafringale
    23 janvier 2017 at 3 h 18 min

    ta coupe de cheveux et même ton maquillage me rappellent étrangement quelqu’un

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 11 h 43 min

      Hello,

      Ah bon? Je serai curieuse de savoir à qui je te rappelle? 🙂

      • Reply
        lululafringale
        23 janvier 2017 at 16 h 25 min

        Hello
        Cela n’est pas nécessaire, il suffit de faire preuve d’un peu de
        bonne foi dans ce domaine comme dans les autres

        • Reply
          Amélie Tauziede
          31 janvier 2017 at 16 h 22 min

          Et bien écoute je suis pas devin… !

  • Reply
    Aude
    23 janvier 2017 at 12 h 49 min

    Coucou Amélie,
    Merci pour cet article qui nous permet de te connaître encore un peu plus ! Alors que ce n’est pas toujours évident de se livrer.
    J’espère vraiment que tu arriveras à vivre longtemps de ce métier, car tu le fais avec passion et ça se ressent 🙂
    Sinon ce look te va à merveille, tu es encore plus jolie quand tu es am… Euh epanouie hihi 😉

    Bisous à toi !

    • Reply
      Amélie Tauziede
      23 janvier 2017 at 14 h 55 min

      Coucou Aude,

      Comme tu le dis si bien, effectivement ce n’est pas toujours simple, de se livrer sans trop en dire 🙂 Pas simple comme exercice.
      HAHA chut !!! il faut pas le dire, non en vrai je suis sur un petit nuage et j’espère y rester un moment, mais je me protège bien
      fort sait-on jamais 😉 Garder le sourire, être plus épanouie, me lâcher ça faisait aussi parti de mes résolutions pour la nouvelle
      année. Tu me fais rire 😀

      Je te souhaite une belle semaine Aude,

      Bisous <3

  • Reply
    Louise
    23 janvier 2017 at 19 h 08 min

    C’est vraiment très important de faire ce que l’on aime. Tu as pu démontrer que dans la vie il faut savoir persévérer même si notre entourage est réticent… Et puis au final, ils doivent être fières de toi & de te voir épanouie, ce qui compte le plus pour des parents :). C’est aussi difficile de se lancer, je suis dans une période floue niveau professionnelle où parfois on ne sait pas qu’elle est la meilleure décision à prendre.
    Je trouve que les photos sont aussi très réussis pour une personne non pro ;).

    Bonne journée,
    Des bisous

    • Reply
      Amélie Tauziede
      31 janvier 2017 at 16 h 19 min

      Hello Louise,

      Comme tu dis, aujourd’hui encore, je me bats pour donner le meilleur de moi même, pour essayer de faire toujours mieux, mais c’est pas simple.
      Je me rends compte que mon mentale de sportive m’aide beaucoup !
      Je connais bien ça je te rassure, on passe tous par là, je te souhaite que ton avenir s’éclaircisse 😉

      Merci à toi pour ton retour,

      Bisous <3

  • Reply
    Gaëlle-Anne
    31 janvier 2017 at 21 h 47 min

    Coucou Amélie!
    Je trouve fascinant les personnes qui ont une passion dès leur plus jeune âge, tellement forte qu’ils la transforment en métier plus tard, comme toi. Ton parcours est peut-être « normal » mais ta volonté est remarquable ! J’aimerais tellement avoir ce truc, une passion intemporelle dans la vie, c’est tellement beau ! 🙂
    Pense à amener ton clavier pour écrire sur le blog quand tu feras le tour du monde avec ton appareil photo (et tes baskets :p) !
    Bises et merci pour ce post personnel qui est très inspirant 🙂

    • Reply
      Amélie Tauziede
      31 janvier 2017 at 23 h 30 min

      Hello Gaelle,

      Un grand merci à toi pour ce retour 🙂

      ça me fait chaud au coeur, je suis heureuse de partager ma petite histoire ici <3

      Hihi on y est pas encore, je n'ai pas gagné au loto à ce jour 😀

  • Reply
    Lenna_Sheep
    19 février 2017 at 21 h 03 min

    Merciiiii pour ce bout de toi !
    Magnifique parcours !
    Belle pugnacité !

    J’ai grandi en voulant être maçon

    Mes parents ont eu la même réaction, il fallait absolument que j’aille en seconde et que je passe le bac
    Les corps enseignant étant de leur côté… bah tu le fais

    Ce bac Génie Civil a tout de même été positif, je ne considère pas avoir perdu mon temps 🙂
    J’étais avec mon Chéri, j’ai découvert beaucoup de domaines, c’était vraiment enrichissant !

    Et surtout, cela m’a fait prendre conscience avec le recul, que le gros oeuvre n’était finalement pas fait pour
    moi, pour tous les jours
    Un peu comme Brice, qui rêve de surfer en compet’, persuadé que c’est sa vie, et qui se rend compte qu’il n’est pas
    fait pour ça, le jour où il se ramasse parce qu’il ne sait pas surfer

    J’appréhendais un peu d’annoncer mon inscription en carrelage… et finalement mon père a été plutôt encourageant
    et à compris qu’un métier manuel était vraiment fait pour moi
    Ma formation a été courte (7mois), mais j’avais un patron et un cdi avant même d’en être sortie

    Je te souhaite que l’aventure ne s’arrête jamais et qu’elle grandisse !
    Pleins de bonnes ondes pour la suite !
    Profite bien et garde ton magnifique sourire !
    Tu es rayonnante !

    • Reply
      Amélie Tauziede
      22 février 2017 at 10 h 50 min

      Bonjour Lenna 🙂

      Je te remercie pour ta visite, mais aussi pour ton partage d’expérience.
      Une plaisir de te lire, être épanouie dans son boulot c’est la clé du
      bonheur !
      À bientôt 🙂

  • Reply
    Lili
    26 février 2017 at 22 h 17 min

    Coucou Amelie, ça fais plaisir de voir qhz tu nas rien lâché !!! Je me rappelle de ces fameuses photo du college elles étaient juste sublimes vraiment tu as toujours été très forte dans ce domaine la ! Et ça fais plaisir de voir que même si tu n’es pas sur que tout marchera demain de continuer à faire ce que tu aimes vraiment.

    Bisouuus :*

    • Reply
      Amélie Tauziede
      27 février 2017 at 19 h 22 min

      Hello Lili,

      Tellement contente de te lire ici, merci pour ta visite ça me fait vraiment plaisir 🙂
      Bisous <3

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Catégories