In Lifestyle/ Running/ Sport/ Une histoire de chien

Compte-rendu : Canicross Biscarosse

Depuis le début de l’année, j’ai participé à deux courses de Canicross avec mon chien Oslo et dans cet article, je vous raconte mes expériences personnelles  ♥

Je reviens très rapidement sur le premier canicross auquel j’ai participé le 25 janvier dernier à Hostens. Le départ se faisait de nuit et à la frontale. Le parcours était technique et ressemblait plus à un cross qu’un trail,  semé de racines, bosses et flaques de boue ! J’en garde un super souvenir, Oslo a été irréprochable et nous avions fait un beau classement général 🙂 Je recommande vraiment cette course, originale et conviviale. L’organisation était bonne et le ravitaillement sympa ! J’ai payé 13 euros mon dossard pour le 10 km. 

9,56 km – 48’05 ! 22e/57, 3e/9 seniors femme et 5e/23 femmes.

Canicross de Biscarosse

Le week-end dernier, je me suis lancée sur ma seconde course de canicross avec Oslo à Biscarosse. J’ai payé 15 euros pour l’inscription au canicross long (7000m) et la licence à la journée.  Pour valider mon inscription sur le site, j’ai dû envoyer des photos du carnet de santé d’Oslo. Le retrait des dossards se faisait le jour de la course jusqu’à 8h30 pour un départ à 10h du canicross long. 

Nous avons donc dû patienter 1h30 jusqu’au départ. IL y avait plusieurs courses organisées ce même jour (CaniVTT, Cani Court…) pour les chiens ça a été un peu long. Par curiosité nous avons voulu observer le départ du CaniVTT, Oslo était complètement déchainé en voyant les participants partir. Nous avons eu du mal à le calmer, il était survolté une heure durant et je peux vous dire qu’avec le recul, c’est quelque chose que je ne referai plus car ça a eu des conséquences direct sur son implication dans notre propre course. 

Nous étions 47 à prendre le départ du canicross long. Le départ s’effectuait sur une grande ligne, avec un parcours qui se resserrait rapidement comme un entonnoir, il est donc essentiel de bien se placer. J’ai trouvé ce départ particulièrement dangereux et ça s’est confirmé, puisque une des participantes, est tombée violemment quelques mètres après avoir pris le départ. Heureusement pour elle, elle s’est vite relevée et ça ne l’a pas empêché de terminer première féminine de la course.

« Le départ ressemblait à un champs de bataille, c’était la guerre ! « 

Je suis partie très vite (pour mon niveau) avec un premier kilomètre bouclé à 4’11 de moyenne. Personnellement, je préfère partir à fond, bien me placer dès le premier kilomètre et ralentir par la suite. 

Jusque ici tout allait bien, puis Oslo a aperçu la première bosse et il s’est dit : Ok ! Je suis pas venu ici pour souffrir les gars ! (Bon, ok, j’avoue, je me suis dit la même chose haha

Le parcours était technique avec beaucoup de relances et mon coeur s’emballait dans les montées, c’était un vrai terrain de cross (ça change des courses sur routes auxquelles, j’ai l’habitude de participer).  

« Du sable, des bosses et encore du sable ! »

Oslo a tiré 2 kilomètres sur 5, résultat: j’étais le chien et lui l’humain… Une véritable tanasse ! Il tirait dans les descentes, là où j’avais le plus d’appréhension car elles étaient un peu raides et quand j’avais besoin de son aide dans les montées, il n’y avait plus personne. C’est pour vous dire, j’ai même un peu marché, car je n’arrivais pas à courir dans le sable ! 

Le parcours était très bien balisé et c’était vraiment appréciable. Même si c’était éprouvant comme course pour moi qui n’est l’habitude de pratiquer ce genre de terrain, je suis hyper fière de mon chrono, je sais que j’en ai chié et je me suis accrochée pour arriver au bout de cette course avec mon petit boulet 🙂 

6,80 km – 34’39 – 5’06 

Personnellement, j’ai trouvé que le dossard est un peu chero par rapport à ce qui a été proposé. Le départ du Canicross long était mal géré, le parcours n’impliquait pas une sécurisation spécifique et il n’était pas possible de conserver les dossards après la course, car ils sont réutilisés, ce qui est dommage, car c’est un souvenir, un peu comme une médaille. Je tiens aussi à relever qu’à ce jour, je n’ai toujours pas mon classement officiel de la course, puisque les résultats auraient été perdus… Une histoire pareille, ça ne s’invente pas. Bref des petites choses à améliorer, mais dans l’ensemble c’était une chouette expérience partagée avec nos super copains de course @fatherandborder  🙂

N’hésitez pas à me raconter vos expériences canicross 🙂

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Wendy
    26 février 2020 at 15 h 38 min

    Hello Amélie, je te suis depuis un moment sans jamais poster ou quoi mais tu m’as tellement fait rire lors de te story Instagram avec cette course et encore maintenant…
    Je t’imagine tellement galérer et Oslo à la cool…
    C’est super que tu puisses partager cela avec ton chien.
    Vous formez une belle famille toi, Nico et Oslo. Je vous souhaite que des bonnes choses.
    Merci pour tes articles, j’adore te lire.

    • Reply
      Amélie Tauziede
      4 mars 2020 at 9 h 53 min

      Hello Wendy,

      Merci infiniment à toi d’avoir pris le temps de m’écrire ces mots <3
      C'était quelque chose cette course, mais bon, on ne peut pas lui en vouloir haha 😀

  • Reply
    minoseo
    8 avril 2020 at 13 h 58 min

    C’est sympa de faire du sport avec son toutou :), merci bien pour cet article

    • Reply
      Amélie Tauziede
      27 mai 2020 at 15 h 07 min

      Merci à toi pour ta lecture et ton petit mot 🙂

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Catégories