In Running/ Sport

Running : Compte-rendu 26KM Cap Ferret

Hello mes petits gens,

On se retrouve aujourd’hui pour que je vous raconte ma plus longue course faite à ce jour, qui fut celle du Marathon des villages, soit 26km. Bon ok, c’est nul à côté d’un marathon je vous l’accorde, mais bon j’en suis déjà très fière !  Le 23 octobre dernier, je participais donc à cette fameuse course au Cap-Ferret, Stéphane de Urban Runners France m’a proposé de participer à cette course mythique de la région ! Au programme, ambiance familiale, très loin des grosses courses Parisiennes, je réponds forcément présente sans hésiter.

COURIR 26 KM AVEC DEUX AMPOULES AUX PIEDS, FAIT !

fd8a8404
Avec ma super binôme Anne-Laure Saux (Bonjour Darling) on allait boucler ce marathon en duo, elle courrait la première partie de la course soit 16km et moi les 26 derniers kilomètres.

Je ne me suis pas vraiment « entraînée » à proprement parler pour cette course, je n’ai d’ailleurs jamais fait « un plan d’entraînement », moi c’est toujours au feeling, mais en revanche j’avais quand même veillé à faire des sorties longues pour être prête et tenir ces 26km. 

Le jour J, j’étais plutôt dans la panade pour tout vous dire, j’avais deux belles ampoules, une sur chaque talon, la totale quoi… Je crois vous l’avoir déjà dit, mais moi et mes pieds « chelou » c’est une histoire compliquée ! Bref  t’as compris, j’avais déjà mal avant même de courir et j’avais vraiment peur de me lancer sur la course et de devoir abandonner en plein milieu, ce cas de figure aurait été pour moi difficile à encaisser. Je crois que je suis quand même bien bornée (merci papa hein), j’ai donc fini par mettre un Compeed sur chaque talon, un coton derrière le talon qui était le plus douloureux et par dessus le pansement un coton pour amortir les frottements, ma chaussette et enfin une crème anti-frottement. Et même avec ça en marchant je sentais la douleur. #TOTOSERTLESDENTS ! fd8a8430

En attendant Anne-Laure, j’ai pu croiser Isabelle, une lectrice et abonnée très fidèle, c’est toujours un plaisir de passer la barrière du virtuel et bien plus humain de se rencontrer pour de vrai. Anne-Laure fit son arrivée et je me lançais à mon tour, dans cette course qui s’annonçait difficile.
Les premiers kilomètres étaient au milieu de la forêt à travers une piste cyclable, j’étais peut-être partie un peu vite, mais mon bricolage aux pieds fonctionnait plutôt pas mal. Ensuite j’ai fini par prendre un rythme constant et j’étais bien. Je crois bien que j’étais près du dixième kilomètre lorsque j’ai entendu mon prénom, c’était Marine une seconde lectrice, nous avons un peu échangé et nous nous sommes souhaitées une bonne course. Treizième kilomètres, on arrive alors à la pointe du Cap Ferret et là c’est le bad, on fait demi-tour, juste le temps de regarder au loin l’océan et c’est reparti ! Quatorze kilomètre, j’en peux plus, j’ai une envie pressante qui fait son apparition,  à un moment du parcours, je repère une rue sans issue, avec une voiture garée (pour me cacher) je saute sur l’occasion, un coureur me crie, « Mademoiselle c’est pas par ici la course ! » Que voulez-vous quand il y a urgence, c’est la première fois que je m’arrêtais comme ça pendant une course. Une fois mon envie pressante passée, je me remets en piste. Cette fois-ci ce sont mes ampoules qui commencent sérieusement à me faire mal, mais je m’accroche. Pendant la course, je portais un t-shirt Urban Runners France, ça m’a fait rire car une partie des coureurs de « A2 » qui étaient juste derrière moi ont dit, « Encore des Urban Runners, ils sont partout :D. A2 pour ceux qui ne sont pas de Bordeaux c’est la plus grosse association de Running à Bordeaux :). fd8a8459
J’ai continué ma course, en m’arrêtant prendre un truc à boire ou à manger à tous les ravitos. Au passage des cabanes de pêcheurs, il y avait même un ravito spécial Bassin d’Arcachon, des Huître du Bassin, ça me faisait bien envie, surtout que j’ADORE ça, mais bon faut pas abuser quand même ! Pendant la course il y avait certains coureurs déguisés, dont un en autruche, oui oui en autruche, original, le mec s’est tapé quarante-deux bornes avec son déguisement… Je ne vous cache pas qu’à partir des vingt-kilomètres passés, je commençais à compter les kilomètres. Puis j’ai eu une petite pensée pour Aude (une lectrice qui passera surement par là) elle courrait ce même dimanche son premier Marathon, alors je n’avais pas de quoi à me plaindre, elle en courait 16 de plus que moi ! fd8a8445

Je porte :

Legging : Puma

Veste Kalenji Automne/Hiver 2016/2017

Chaussures : Nike Zoom Elite

Montre : Garmin Forerunner 235

Je porte la fameuse veste Kalenji que je vous avais présenté dans mes coups de coeur, à un prix super abordable et vraiment jolie ♥

Vingt-troisième kilomètres, l’escalier sadique est atteint, je l’appelle comme ça, car aucun coureur n’avait la force de le gravir en courant, c’était un mélange d’escaliers et de montée sèche. Une fois en haut, j’ai repris des forces, un petit verre d’eau et en route. Vingt-sixième kilomètres, j’accélère je donne tout, la ligne d’arrivée ne devait pas être loin, Anne-Laure me rejoint pour passer la ligne d’arrivée à mes côtés, manque de pot elle m’indique qu’il me reste encore 400m, WHAT? ! J’avais déjà donné tout et je n’avais plus de jus ! On m’avait surtout pas prévenue que la course faisait plus de 26km ! Je termine tout de même la course après 2h33’44 auprès de Anne-Laure, mais une fois passée la ligne d’arrivée, si j’avais pu m’écrouler je l’aurais fait volontiers. Mes pieds étaient très douloureux et je n’ai osé retirer mes chaussures qu’une fois à la maison et c’était pas joli joli… Tu l’as ou tu l’as pas le mental de guerrière ! C’est une course que je vous recommande vivement, le cadre est somptueux, l’organisation de la course est vraiment bien faite et digne d’une grande course. L’ambiance y est bonne et sans pression, j’ai adoré malgré mes petits soucis 🙂 fd8a8431

Bon c’était ma dernière course de l’année 2016, je vais continuer de faire des sorties au plaisir, selon l’envie et l’humeur du jour. Le mauvais temps a fait son apparition à Bordeaux et j’ai bien l’impression que ce n’est pas qu’ici, ma douleur au genou s’est réveillée et je n’ai pas cherché bien loin d’où cela pouvait bien venir, et oui c’est bien la pression atmosphérique qui joue des tour à nos pauvres articulations et blessures… J’ai d’ailleurs été agréablement surprise de voir que je n’étais pas seule dans cette situation via Instagram, c’est rigolo on se sent moins seule d’un coup, j’aimerai pourvoir trouver la solution à ce problème vraiment gênant, mais malheureusement je suis forcée de penser qu’il n’y en a pas, mise à part de la patience… Prenez soin de vous, je vous dis à très vite dans un prochain article ! ♥

fd8a8420

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Elise
    13 novembre 2016 at 18 h 54 min

    Coucou Amelie !
    Cette course a l’air vraiment sympa, des amies étaient aussi sur le duo ( d’ailleurs celle qui faisait le 26 avait des ampoules au pied de fou comme quoi!) et j’en ai entendu que du bien!
    J’espère la faire un jour, surtout que ton recit donne envie !

    Bon dimanche 🙂

    • Reply
      Amélie Tauziede
      16 novembre 2016 at 18 h 20 min

      Elise,

      Ah oui? Ho c’est fou !

      ça serait super, c’est une belle course, je te la recommande vivement 🙂

      Merci pour ta visite <3

  • Reply
    Fanny
    14 novembre 2016 at 13 h 52 min

    26 kilomètres avec des ampoules, chapeau, ça n’a pas dû être très agréable ! Bravo championne 🙂
    Les huitres en ravito, faut le voir pour le croire. Même si j’aime ça, c’est peut-être pas le top^^

    • Reply
      Amélie Tauziede
      16 novembre 2016 at 18 h 16 min

      Coucou Fanny,

      Oui c’était pas très agréable comme tu dis même pas dutout 😀

      Haha oui, c’est marrant et ultra local !

  • Reply
    Maria
    15 novembre 2016 at 20 h 26 min

    Bonjour Amélie et félicitation pour ton blog qui est très motivant ! J’aurais une petite question et pardonne moi si tu y as déjà répondu (j’ai cherché avant mais pas trouvé ) : Quel type d’exercices de fitness fais tu chez toi ? Est ce du type planche etc ? Je te demande ça parce que je fais des ados chez moi (par exemple ) mais je lis pas mal de trucs différents négatifs et positifs sur les manières de faire des abdos et n’arrive pas à me faire une idée. Toi qui fais cela depuis un certain temps, as tu des exercices de gainage et quels sont ils ?

    En te remerciant,
    Maria

    • Reply
      Amélie Tauziede
      16 novembre 2016 at 18 h 15 min

      Bonsoir Marie,

      Alors oui je n’en parle pas, car je ne suis pas vraiment une experte, je fais selon moi mais je ne sais pas forcément si c’est le mieux, mais en gros oui c’est du gainage des exercices chopés à droite à gauche 🙂

  • Reply
    Sandrine
    19 novembre 2016 at 18 h 46 min

    Bravo pour ton blog Amélie, c’ets de la bonne qualité ! Tes photos sont superbes, continues bien !

    Amicalement,

    Sandrine

    • Reply
      Amélie Tauziede
      20 novembre 2016 at 22 h 30 min

      Bonsoir Sandrine,

      Merci infiniment, je suis très touchée par ce retour positif 🙂

      À bientôt

  • Reply
    MarieCerise
    20 novembre 2016 at 22 h 51 min

    Hello Amélie !
    Tout d’abord chapeau car 26km, y a pas à dire, ça commence à faire ! Déjà un semi hein…
    J’avoue, je te suivais sur Instagram uniquement, je n’étais pas encore venue sur ton blog mais je suis très heureuse de l’avoir découvert ce soir ! En effet, je me retrouve dans beaucoup de tes articles et dans ta façon de voir les choses… Je cours mais n’ai jamais vraiment fait de prépa spécifique, ou de plan d’entraînement, je fais au feeling, du sport à côté et surtout j’écoute mon corps
    Je crois que c’est important…
    Tout comme toi, je cours avec ma petite musique et difficile de m’en passer… Puis je ne m’ennuie jamais en courant seule, idem, je refais le monde, mon monde à moi dans ma tête, j’observe, je réfléchis, je pense… Tout en essayant d’évacuer un max de choses négatives !
    Je suis gourmande et j’assume !
    Bref…
    Merci beaucoup ! Belle découvert pour moi c’est chouette 😉

    Belle soirée et au plaisir
    MarieCerise

    • Reply
      Amélie Tauziede
      20 novembre 2016 at 23 h 09 min

      Marie,

      Ravie que tu passes par ici 🙂 Je crois qu’on a la même vision des choses !
      Je te remercie pour ton retour positif mais aussi d’être venu jeter un oeil à mon blog.
      Je te dis à bientôt sur une session run !

      Belle semaine à toi,

      Bisous

  • Reply
    Blanche
    30 novembre 2016 at 14 h 24 min

    26km, c’est une belle performance ! Bravooo ! Les ampoules ça a de quoi te rendre fou pendant la course, à ne penser qu’à ça… mais tu t’en es bien tirée, guerrière 😀

    Ça à l’air d’être un très joli parcours oui, mais le mur de marches ce sera sans moi, merci ^^

    • Reply
      Amélie Tauziede
      30 novembre 2016 at 22 h 35 min

      Oui ! c’est une douleur atroce, surtout quand on se focalise dessus !
      Très beau, haha il faut pas s’arrêter à ça 🙂

  • Reply
    Compte-rendu : Marathon des villages en duo couple – Amélie Tauziede
    28 octobre 2018 at 6 h 26 min

    […] nous étions rassurés. Il y a deux ans, j’avais déjà accroché ce même dossard (compte-rendu ici). Je connaissais le parcours et je savais qu’il n’était pas simple. Nicolas avait […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Catégories