In Lifestyle/ Une histoire de chien

On a adopté un Border Collie

Hello tout le monde,

Avec Nicolas, voilà déjà 3 mois qu’Oslo est arrivé dans nos vies.

Depuis décembre 2017, nous avions sérieusement commencé à réfléchir mûrement à ce souhait d’avoir un chien, nous avions à cette époque chacun un appartement, le mien étant très petit, il était pour nous impossible d’en prendre un à ce moment là. 

ADOPTER : UN CHOIX MÛREMENT RÉFLÉCHI

Adopter un chien, ça n’est pas une décision à prendre à la légère et nécessite beaucoup de réflexion en ce qui concerne le cadre et la qualité de vie que vous pouvez offrir à votre animal. Un chien n’est pas aussi autonome, qu’un chat. Par exemple le chat peut rester tout seul et faire sa vie pendant 2 ou 3 jours tandis que le chien, à besoin de sortir pour faire ses besoins et se dépenser physiquement et intellectuellement pendant ses balades.

Dès le début nous souhaitions un chien qui puisse courir avec nous. C’est pourquoi, nous avons attendu d’avoir un cadre de vie meilleur pour notre chien, dès lors nous avons commencé  nos recherches, nous sommes passé par des annonces privées sur Le Bon Coin et non par un élevage . Très souvent, lorsque nous appelions, l’ensemble des chiots étaient déjà adoptés. Puis, Nicolas est tombé sur la bouille de notre futur Oslo. C’était le plus beau de la portée et il n’était pas encore adopté. 

BIENVENUE CHEZ NOUS

Nous avons nommé cette boule d’amour: Oslo. Il est né le 14 janvier 2018 et nous l’avons adopté le 18 mars 2018. C’est un Border Collie Merle Tricolore que l’on confond souvent avec un Berger Australien.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas recensé de grosses bêtises à la maison mise à part le fait qu’il se soit régalé avec mon câble de montre Garmin (dû à de la négligence de ma part) Il est donc vivement conseillé de ne rien laisser traîner, car pour les chiens tout se mange, notamment les chaussons, qui ont remporté un franc succès auprès d’Oslo à son arrivée. Puis il s’est attaqué à son coussin, qu’il a complètement dépiauté (Rire). Il s’avérait donc être peu solide pour notre petit toutou ! 

Avec le temps, Oslo fait sa vie dans l’appartement.  Je travaille principalement à la maison et même si je suis la plupart du temps dans la pièce occupant mon bureau, je lui fais de plus en plus confiance et le laisse vagabonder comme il le souhaite dans les pièces à vivre.

Pour l’occuper, nous avons semer dans les pièces plusieurs jouets: un vieux t-shirt, une balle de tennis nouée dans une chaussette, des bâtons de bois et un Kong qui nous sert à l’occuper durant nos petites absencesNous ajoutons des croquettes mêlées à de la purée de cacahuètes dans le Kong ce qui permet de sollicité intellectuellement votre animal.   

LES BALADES

Les premières sorties ont été compliquées pour Oslo. On ne se rend pas forcément compte, mais en ville, nous sommes entouré d’un tas de choses bruyantes (les travaux, les voitures et chiens qui aboient pour un oui ou pour un non) tout ça l’effrayait et il refusait catégoriquement d’avancer par moment.  Petit à petit, il a pris confiance et la promenade en laisse est devenue de plus en plus agréable. Près de chez nous, nous le laissons galoper sans laisse, dans un grand espace fermé. Ce qui nous permet de lui apprendre le rappel naturel. 

L'APPRENTISSAGE

Comme les enfants, Il nous teste par moment. C’est une race très intelligente, on s’amuse à lui apprendre pleins de « tricks » (Assis, coucher, tape m’en 5, touche, fait le mort…) Au début, je ne vous cache pas que je n’étais pas franchement aussi à l’aise que Nicolas avec tout ça. Alors on peut dire que moi aussi j’apprends tout pleins de choses. On joue même à cache cache avec Oslo dans la maison (de véritables gamins!)

Dans un futur proche viendra l’apprentissage du Canicross pour notre petit Oslo. Le vétérinaire nous a dit que nous pourrions commencer progressivement d’ici ses 6/7 mois (sans le faire tracter) Il est important d’attendre que les membres, les articulations  et le squelette de votre animal aient le temps de bien se former. Ce qui nous laisse du temps pour lui apprendre pleins d’autres choses. Je ne vous cache pas qu’il me tarde déjà de partager des sorties running avec lui, même si j’ai conscience que ça va demander beaucoup d’apprentissage au départ des deux côtés.

L'ALIMENTATION

J’aimerai aborder ce sujet qui est l’alimentation pour chiens. Le jour ou on nous a confié Oslo on nous a donné une boîte de croquettes provenant de « supermarchés ». Dès le lendemain, nous nous sommes rendu dans une animalerie, afin d’avoir des conseils et d’opter pour une meilleure alimentation, c’est naturellement que nous nous sommes orienté avec des croquettes Royal Canin.  

Quelques jours après avoir adopté Oslo, la marque m’a contacté et m’a proposé un partenariat avec Royal Canin,  j’ai d’abord pris le temps d’y réfléchir mûrement avec mon chéri. Nous étions très emballés et honorés  par le projet que la marque nous proposait qui est complètement en accord avec nos principes et nos valeurs. Ainsi, la marque nous accompagne durant une année complète au niveau de l’alimentation de notre chiot. 

Lorsque j’ai reçu les premiers sacs de croquettes Royal Canin et que je vous ai annoncé ce partenariat via Instagram, j’ai quelque peu été surprise par certains retours et certaines polémiques actuelles qui tournent autour du « sans céréales« .  Mais aussi de la pulpe de betterave présente dans la composition des croquettes et enfin la question des protéines déshydratées…

Je suis de loin une spécialiste en la matière et cette vague de retours hostiles, ont suscité un grand nombre d’interrogations.  C’est souvent difficile de prendre la bonne décision, parfois nous pensons bien faire pour nos boules de poils mais nous avons toujours un retour plus ou moins positif des personnes qui nous entourent. Avec Nicolas nous avons pris le temps de lire tous les messages reçus, nous avons eu tout type de messages : « Supers », « Très Bon choix », « J’adore cette marque » « C’est génial pour les chiots » « Mon chien n’aime pas les croquettes », « Surtout pas cette marque ! » , » As-tu fais attention à la betterave », « La qualité des protéines est médiocre », « Mon chien ne mange que du bio et sans gluten » (Là je vous rassure c’est une blague ^^’) etc etc… Comment vous dire que nous avons passé une nuit entière à ruminer. Quelques jours après nous avons eu un conférence téléphonique avec un vétérinaire, et c’est à ce moment là que nous avons pu exposer nos questions et nos interrogations sur l’alimentation de notre chiot. Nous avons conversé pendant plus d’une heure et collecté le maximum de renseignements. Cette conversation téléphonique nous a rassuré dans la mesure ou elle rejoignait l’avis de notre vétérinaire basé près de chez nous. 

Les céréales, le gras, la betterave et les protéines déshydratées !

Les sujets qui reviennent le plus ! Les céréales, le gras, la betterave et les protéines déshydratées ! Alors avant de rentrer dans le débat du pour ou contre je vais vous donner ma petite vision. Avant d’avoir Oslo nous avions pris le temps de faire des recherches et regarder des reportages sur l’alimentation pour chien. En quelques clics nous avons été noyé dans une avalanche d’informations toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Deux mondes s’affrontent, les pro sans céréales et les autres. Alors comment faire le choix et surtout le « bon » choix. Nous avons testé en premier lieu les croquettes Puppy de Royal Canin et nous avons surveillé sa réaction d’un point de vue digestion. Après plusieurs jours, les selles étaient bien moulées et de bonnes consistances et surtout pas de prout odorants (Rires !!)  alors on s’est dit Bingo ! Non plus sérieusement, nous avions demandé l’avis de notre vétérinaire locale qui nous a dit que cela était très bien et toujours mieux que les croquettes de supermarchés (Mais on le sait tous les vétérinaires sont des vendus !! je vous assure nous aussi avons reçu ce type de message).  

Les céréales intégrées dans les croquettes présentent des bénéfices pour l’animal. Elles sont synonymes de source d’énergie importante pour nos boules de poils et contribuent à leur bon transit intestinal grâce aux fibres. En plus d’apporter à Oslo de l’énergie, les céréales apportent aussi des vitamines, antioxydants et minéraux. Un cocktail parfait pour que notre chien soit en pleine forme et court et gambade partout sans s’épuiser ! Oui car Olso est inépuisable, j’aimerai avoir sa recette quand je pars courir mais ce petit filou ne veut pas me donner sa botte secrète.

La présence des matières grasses dans les croquettes, Bon ce n’est pas un scoop ce que je vais vous dire, mais les chiots ont des besoins en énergie importants afin d’assurer leur croissance. En ce qui concerne la croissance d’Oslo, je peux vous dire qu’il a poussé comme des haricots magiques ! Adieu sa petit bouille de bébé … c’est désormais un ado rebelle Aha aha.  Les chiots ont un petit estomac mais un gros appétit ! Alors grâce aux matières grasses, on réussit à diminuer le volume de ration au chiot tout en apportant l’énergie nécessaire et indispensable à sa croissance. 

La présence de la pulpe de betterave dans les croquettes : c’est depuis quelque temps un sujet qui revient, mais en somme la pulpe de betterave, c’est une fibre ! Son objectif c’est de participer au bon transit intestinal d’Oslo, puisqu’elle est de nature non digestible. Les fibres sont indispensables pour l’homme et les animaux ! Et je peux vous dire que Nicolas est bien content qu’Oslo est un bon transit et des selles biens moulées quand il le balade (si vous voyez ce que je veux dire ah ah car cela tombe souvent sur Nico)

La présence des protéines déshydratées dans les croquettes : les protéines déshydratées sont simplement de la viande fraîche dont l’eau et les graisses ont été enlevées. Un chien à un besoin en nutriments et l’utilisation de protéines déshydratées dans les croquettes est une source de protéines hautement digestibles. Elles contribuent au développement de ses muscles pour devenir un chien puissant et sportif.

 

Le plus important pour Nicolas et moi c’est d’avoir un chien heureux avec une alimentation adaptée et cadrée. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il est interdit de donner autre chose à manger à notre chien. Pas de gâteaux, pas de viande, pas de légumes, ni de croûte de fromage car nous ne voulons pas dérégler son petit système digestif et surtout Oslo n’est pas notre poubelle de table 🙂 Grâce à cette éducation simple à mettre en place, Oslo ne demande jamais de la nourriture lorsque nous somme à table, il attend patiemment son tour. 

En conclusion, vous comprendrez que cela n’est vraiment pas simple. Pour notre part Oslo est un chien actif, et nous mettons tout en oeuvre pour qu’il puisse se dépenser dans sa journée à travers des balades, des exercices et des jeux de réflexion. Oslo  se porte bien et grandit vite 🙂 d’un bébé chiot il est devenu un chien adolescent. 

Avant même d’écouter les avis de chacun, il faut apprendre à écouter et comprendre son animal. Chaque animal est différent et ses maîtres doivent s’adapter à ses besoins.

Article co écrit avec Nicolas et les précieux conseils d’une vétérinaire. 

Article réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Royal Canin.

 

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Juustineblln
    17 juin 2018 at 18 h 21 min

    Très contente de lire un article sur OSlo ! Depuis le temps que je te suis et encore plus depuis que vous avez adopté un border, J A D O R E
    Pour l’alimentation, cela ne m’etonne Pas que tout le monde est donné son avis sur la question. Je reconnais d’ailleurs de m’etre Abstenue dans les commentaires ! Alors oui en terme de croquettes il y a mieux que Royal Canin, mais le principal c’est d’avoir fui les grandes surfaces !!! Là c’est véridique, elles sont pourries !
    Un peu déçue que tu n’aies pas abordé le choix de la race 🙁 Je ne sais pas’ si vous connaissiez le Border Collie avant Oslo, mais c’est une race qui demande énormément ! Normalement présente pour travailler sur troupeau (tu auras des commentaires sûrement du type « Quoi ?! mais Oslo ne fait pas de troupeau ? » je suis ravie que vous lui faire des tricks (il en reste encore plein d’autres !!!), des balades sans laisse à l’air libre et du running ! D’ailleurs vous n’êtes pas obligé de faire que du canicross. Mes loulous aiment bien tracter, ça leur fait penser à leurs origines très lointaines ! Mais ils aiment aussi gambader tout seul à côté de nous. Après il faut le cadre de vie ! Et pourquoi pas courir avec une marche au pied, c’est ce qu’on fait également quand on ne veut pas qu’ils se en fatiguent trop vite. On a instauré le « Derrière » différemment du « au pied » bien entendu qui vaut pour la marche en laisse ! Ça permet que le chien trotinne derrière nous ou à côté, notamment quand on croise du monde etc.
    Pour revenir à ce que j’ai écrit plus haut, je suis déçue que tu n’aies pas fait d’aparté sur la race, au vu de toute la communaute qui te suit, la mode Instagram et j’en passe, j’espère que les personnes ne craqueront pas toutes pour un border en tant que chien de canapé. Car ce n’en est’ pas un et d’ailleurs parce que toutes´ les races méritent de courir et gambader en plus d’aller simplement dans le jardin. Je ne prône pas non plus les adoptions sur LBC parce que tout le’ monde se dit éleveur, mais le’ sevrage et l’éducation d’un chiot pendant ses deux premiers mois sont très importants (apprentissage des bruits, des congeneres, des matières TOUR !). Je parle malheureusement en connaissance de cause … J’ai un chien très craintif, peureux et cela se caractérise par des grognements. Alors quand tu dis que toi aussi tu as beaucoup à apprendre cela est normal ! Le maître a autant besoin « d’éducation » en la matière que le chien. Mais Oslo paraît bien dans ses petites pattes et c’est merveilleux de le voir grandir
    PS : n’hésitez pas à vous rendre dans un club pour faire de lagility c’est aussi génial avec un Border !!! Ou achetez des obstacles à planter dans le jardin, notamment le slalom et 2 haies c’est génial (attention tout de même d´attendre l’âge possible mais ça vous savez deja )
    Pleins de caresses à Oslo et belle vie a vous 3 !!!

  • Reply
    Charlotte
    17 juin 2018 at 18 h 58 min

    Super article ! Je trouve un peu dommage que tu sois aussi attachée à royal canin mais vu qu’il est sponsorisé ça n’est pas si étonnant que ça.

    Juste concernant le canicross attends bien les 12-15 mois du chien et pas avant pour bien respecter sa croissance et ne pas courir au dessus de 10-15° au risque de lui faire avoir un coup de chaud car au dessus de ces températures le chien ne peut plus se régler naturellement par la respiration.

    • Reply
      Amélie Tauziede
      18 juin 2018 at 10 h 19 min

      Hello Charlotte,

      Je te remercie pour ce retour, effectivement Royal Canin est bien présent dans ce billet sans pour autant avoir un article concentré sur la marque 🙂 Je te remercie également pour ces précieux conseils. Les avis sont très controversés et partagés à ce sujet du « bon » âge pour commencer à courir avec son chien. Nous prendrons le temps de nous renseigner auprès de spécialistes pour connaître le moment pour débuter cette activité =)

  • Reply
    Julie
    18 juin 2018 at 14 h 03 min

    Toutes ces étapes me rappellent celles de l’adoption de notre Dakota (Berger suisse) il y a 3 ans. Que de bons souvenirs !
    Nous avons vraiment commencé le Canicross lorsqu’elle a eu 10mois. J’avais trop peur des pbs de croissance et d’articulations. Lorsqu’elle a eu ses premières chaleurs, on s’est dit qu’elle était bien formée et prête pour la course 🙂
    C’est vraiment fun de courir avec son chien mais plus généralement, ils sont de supers compagnons de vie et nous adorons le temps passé avec notre chienne <3 Trop d'amouuuur ! 🙂

    • Reply
      Amélie Tauziede
      15 octobre 2018 at 16 h 42 min

      Hello Julie 🙂
      Je te remercie pour ton retour, ainsi que ton partage d’expérience.
      On a commencé à courir un petit à courir avec lui car il est entré dans période de mal intense !
      ça devient un peu plus compliqué de le gérer, on sent qu’il a besoin de plus se dépenser et on
      arrive à le canaliser en courant, et ce que est super cool, c’est qu’il a l’air d’adorer ça.
      On y va doucement sur le temps et la distance, le but c’est aussi de lui apprendre les bases de cette
      pratique, mais en tout cas c’est super génial.
      Et comme tu dis, trop d’amour pour nos bêtes poilues 🙂

  • Reply
    Léa
    19 juin 2018 at 13 h 01 min

    Salut à vous 3 !
    Le fait que l’article soit en partenariat avec Royal Canin ne me dérange absolument pas ! Je pense qu’il faut arrêter de faire de la controverse pour tout et n’importe quoi… Bien sure que le bien être d’un animal passe par son alimentation mais surtout par l’attention que lui porte sa famille !
    Oslo à l’air d’être épanoui avec vous et c’est le principal ! Je me régale de suivre ses aventures sur son compte. C’est vrai qu’il grandit à une vitesse folle ! C’est impressionnant ! En tout cas je suis persuadée qu’il sera d’une très bonne compagnie lors de vos sortie running ! On s’y attache vite à ces petites bêtes 😀

    • Reply
      Amélie Tauziede
      15 octobre 2018 at 10 h 47 min

      Hello Léa,

      Pardon pardon pour mon retour tardif, je découvre ton adorable message !!
      Merci infiniment pour retour positif 🙂 ça me touche énormément <3
      On a commencé à courir un peu avec lui, c'est génial, je cours comme une fusée avec lui hihi !!

  • Reply
    Aurelie
    19 juin 2018 at 20 h 29 min

    Trop mignon votre loulou 😀

    Je vais bientôt avoir un berge australien et je lui cherche une laisse, un collier etc…
    As-tu des sites ou des marques à me conseiller ?

    merci par avance

    Aurélie

    • Reply
      Amélie Tauziede
      15 octobre 2018 at 10 h 41 min

      Hello Aurélie,

      Je te réponds tardivement, excuse-moi !!
      Pour Oslo on a acheté sa laisse et son collier dans une animalerie et pour le harnais j’ai pris un true love 🙂

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.